Monique BALLIAN dite NoiZette


Sculpteur animalier, peintre, et divers... suivant l'humeur


 
atelier  *expositions  * manuel de sculpture  *planète Gagavir * presse  * tarifs * techniques 

*liens utiles  *plan du site

*accueil   *contact

LES GALERIES
classées par thème:

LES GALERIES classées par matériau:


Le livre Recettes d\'Atelier de A à Z

"Recettes d'Atelier de A à Z"
En vente chez Thebookedition

 

 

 

 

 

 

La Planète Gagavir et Goulblick version papier est désormais disponible chez TheBookEdition 

Le livre Gagavir et Goulblick  

 

LA PLANETE GAGAVIR

Extraits

LE SOUCOUPODROME ET LES VOLANTES SOUCOUPES

 "Certes,  nous le savons,  il n’y a pas d’automobiles sur la planète Gagavir, et tout le monde circule à dos d’éléframboise. 

Néanmoins ne croyez pas que les Gagaviriens  sont des gens technologiquement sous-développés;  simplement, ils se contentent de développer ce qui ne nuit pas à la bonne santé de leur précieuse planète. 

Toutes les idées nuisibles sont impitoyablement écartées. Ils ont entendu parler d’Hiroshima et de Tchernobyl, observent avec anxiété les agissements incohérents et mégalomaniaques de la planète Terre,  ont même crée une « cellule de contrôle » opérationnelle 24 heures sur 24, qui a pour tâche de surveiller les Foudingues (c’est ainsi qu’ils nomment nos savants).

 

Bref, c’est après de nombreuses  et très approfondies recherches, puis moultes réunions, concertations et colloques, qu’ils ont  décidé de mettre en service les Volantes Soucoupes, et de construire le *Soucoupodrome (piste d’atterrissage des Volantes Soucoupes).

 

Attention : il ne faut pas confondre la Volante Soucoupe - inventée en l’an Douzevingtsète par Culbuto le Nabot*, originaire de la planète des Pommes Volantes - avec la Soucoupe Volante, pur produit de l’imagination terrienne. La Soucoupe Volante, bien entendu, n’existe pas.

 

  • La Volante Soucoupe n’est pas une trouvaille du Professeur Lallumé : il a d’autres chats à fouetter et préfère concentrer ses énergies sur l’étude du comportement amoureux d’Arara Magicus  le perroquet, qu’il essaie désespérément de croiser depuis deux décennies avec l’hippopotamus aquaticus des Grandes Terres, afin d’obtenir une race d’hippopotames volants (d’ores et déjà  baptisée :l’ Hippopo-jet)…. Je reparlerai de ça ultérieurement..."

 

LES GRANDS OURS

"Aux confins de la planète Gagavir, bien après les Terres habitées, dans la forêt du Glurk, sont les Grands ours: le Brun, et le Blanc. 

L'ours blanc n'a rien de commun avec son cousin terrestre, le Nanook, à part la couleur de sa fourrure: il est même très frileux, et court se réfugier dans sa tanière au moindre flocon de neige.

Quand la maman ours, brune ou blanche, fait l'éducation de son ourson, elle lui raconte comment vivent les malheureux ours blancs de la planète Terre: dans un univers de glace et de vent, sur l'hostile, la terrible, l'impitoyable banquise; alors l'ourson attristé se blottit contre les flancs de sa mère, dans sa chaleur réconfortante, et pleure en pensant à ses petits frères inconnus, qui naissent, grandissent, vivent et meurent au pays du Grand Froid.

Mais aucune maman ours n'ose raconter à ses petits, par crainte de les traumatiser, comment sont traités les ours bruns dans certaines contrées d'Europe, dites "civilisées": assassinés au verre pilé par les Inhumains."


Membre du Syndicat National des Sculpteurs et Plasticiens
  Sociétaire de la Fondation TAYLOR
Monique Ballian 2003 - 2016 -Tous droits réservés - all rights reserved - Adhérent ADAGP
Déclaration CNIL n° 1906415 v 0